Non classé

L’engagement ? Qu’est-ce que ça évoque pour toi ?

Le mot engagement est un mot que je n'utilisais pas tellement avant. Et puis, comme souvent quand c'est un thème sur lequel j'ai besoin de réfléchir pour avancer, il n'a pas arrêté de se présenter à moi : dans la bouche des gens que j'accompagne, dans des articles que je lis, par des collègues,... et j'ai commencé à l'utiliser jusqu'au moment (il y a quelques jours) où j'ai eu besoin de me poser pour savoir pour quelle raison cette notion était autant présente en ce moment et ce qu'elle faisait cheminer en moi. Alors je me suis dit que j'allais partager cette réflexion avec toi !

engagement

Définition

D'abord, qu'est-ce que ce mot signifie exactement ? Le dictionnaire dit : "acte par lequel on s'engage à accomplir quelque chose, contrat par lequel on se lie". Et là, déjà, tu te dis peut-être, comme moi : "ouahhhh, quelle force réunie en un seul mot !!". Alors découpons, si tu veux bien :

  • Acte  : l'engagement est une action, il te met en mouvement. Ce n'est pas une pensée. Quand tu t'engages, tu es déjà en train d'agir. Rien que ça, je trouve que c'est très intéressant. Pas toi ?
  • Accomplir : c'est la même idée renforcée encore. Au moment où tu t'engages, tu lances l'action et tu t'engages à agir, à accomplir donc cette notion te met dans une posture de concrétisation, de matérialisation. C'est ce qui différencie fondamentalement engagement et intention. Quand tu t'engages, tu n'es pas en train d'écrire un truc à faire sur une to-do-list ! C'est bien plus fort que ça. Il suffit de penser à l'engagement dans son sens militaire pour bien saisir la portée du mot.
  • Contrat : là aussi, tu vois bien que c'est concret puisqu'il y a cette notion de contrat (il n'est pas nécessairement écrit bien sur, mais il existe). Il y a un avant et un après dans l'engagement, le principe du contrat c'est de s'assurer de la réalité de l'engagement. Au delà du contrat, tu comprends bien qu'il y a une sorte de "promesse", de respect de la parole donnée, de fidélité à cet engament que tu prends. "On ne prend pas un engagement en l'air" !
  • Lien : j'adore cette idée de lien dans l'engagement. Quand tu t'engages, tu installes quelque chose de fondamentalement différent dans la relation avec quelqu'un ou avec une entreprise qui t'emploie ou un projet. J'y reviendrai plus loin.

    lien

 

L’engagement induit-il nécessairement une réciprocité ?

Parce qu'il instaure un lien spécial, l'engagement va avoir des conséquences sur ta façon d'être en relation avec la personne (ou le collectif) auprès de laquelle tu t'engages. Et généralement, tu t'attends à ce que l'engagement soit réciproque. Parfois, cette réciprocité est clairement exprimée, notamment quand il s'agit d'un contrat écrit : je m'engage dans un nouveau contrat de travail, en échange j'ai une rémunération etc... Avant de t'engager, dans ce genre de cas, tu peux réfléchir pour savoir si le termes du contrat sont équilibrés et si les engagements réciproques te conviennent. Et si un déséquilibre apparait comme par exemple, si ta mission change, on te demande de travailler plus, de prendre plus de responsabilités donc de t'engager plus, tu pourras te demander à nouveau si cet engagement est toujours ok pour toi dans les conditions proposées.

Quand il s'agit d'une personne auprès de laquelle tu t'engages, quelles sont tes attentes en terme de réciprocité ? Mettons que tu t'engages à aller aider un ami qui déménage, as-tu besoin d'un retour ? Attends-tu qu'il fasse la même chose si toi tu déménages ? Quels sont les termes du contrat (qui n'est pas souvent explicite dans ce genre de cas) ? Si tu ne te poses pas cette question et que tu t'engages unilatéralement puis que tu ressens de la déception ensuite alors, en fait, il y avait bien une attente de réciprocité mais tu ne l'avais pas vue. Ce décalage produit souvent de grandes incompréhensions voire des ruptures amicales ou familiales si tu ne les repères pas et que tu ne mets pas au clair ce qui s'est passé. Je l'ai évoqué plus haut, l'engagement crée quelque chose d'unique dans le lien, il le rend plus fort, normalement plus solide mais aussi plus exigent. La déception est à la hauteur de l'engagement. Communiquer sur ce que tu mets dans ton engagement, vérifier que tes attentes sont bien comprises et acceptées par l'autre et éventuellement revoir ta position si ce n'est pas le cas permet d'éviter beaucoup d'incompréhension et de déception.

 

L'engagement comme chemin d'accomplissement ?

boussoleA quoi cela sert-il de s'engager ? L'engagement montre le sens, comme la boussole car il est le reflet des valeurs qui nous animent. Tu peux 'engager pour une cause, t'engager dans une relation amoureuse, dans un travail ou un projet qui fait sens, dans la découverte d'une nouvelle activité,... Chaque fois, cet engagement s'il est sincère et libre, dévoile une partie de toi qui a envie de s'exprimer, de s'épanouir, de t'accompagner à prendre ta place dans le monde.

S'engager, c'est prendre la responsabilité de mettre en œuvre, de concrétiser dans le sens de rendre "donner réalité", ce qui bouillonne à l'intérieur de nous et ne demande qu'à sortir de nous pour exister dans le monde.

Ce n'est pas sans inconfort, tu peux avoir peur notamment de t'engager surtout si tu as bien intégré la puissance de l'engagement ! Alors qu'est ce qui fait que tu dépasses ta peur quand même ? Si l'envie est plus forte, si le sens est bien là, si tu es totalement libre d'y aller ou non, tu vas avoir envie de tenter l'aventure, de profiter de tous les apprentissages  qu'elle t'apportera, de jouer l'équilibriste parfois pour garder le cap. Il y a donc des conditions pour s'engager et c'est à toi de les identifier et de vérifier qu'elles sont réunies pour que l’expérience te mène là où tu veux aller. Alors il y aura encore de la peur mais elle ne sera plus un obstacle infranchissable.

 

Et l'engagement vis à vis de soi ?

engagement

Celui ci est peut-être bien le plus difficile à mettre en place et à respecter. Lui aussi se situe dans le lien, cette fois, il s'agit du lien que tu entretiens avec toi-même. Pour beaucoup de gens, respecter un engagement vis à vis d'autrui est une évidence et même si cela demande un effort, ils sont prêts à le faire. Mais as-tu déjà remarqué que de soi à soi, on négocie, on tergiverse, on remet en question l'importance de ce qu'on avait décidé, influencé ou pas par ce qui se passe autour de nous...

Si tu ne supportes pas que quelqu'un ne respecte pas son engagement vis à vis de toi, demande toi si toi, tu y arrives à 100% quand tu t'es fait une promesse, que tu as pris une décision importante pour toi et que tu étais vraiment motivé à t'y tenir. Peut-être que cela pourra t'aider à comprendre qu'il y a parfois de bonnes raisons de questionner l'engagement ? Peut-être que tu vas aussi réaliser que lorsque que tu ne tiens pas un engagement vis à vis de toi, c'est un manque de respect pour la personne que tu es ? Te connecter à ce ressenti peut être une aide pour mieux tenir la distance sur les choses vraiment essentielles ?

 

Le conflit de valeurs

Pour moi, ce n'est ni bien ni mal de ne pas tenir un engagement. Il y a des conséquences à assumer, c'est vrai, comme dans tous les choix de notre vie et c'est tout. Les personnes qui tiennent toujours leurs engagement et ne supportent pas si quelqu'un ne le fait pas ont souvent mis les valeurs "respect" et "honnêteté" en priorité dans leur vie. Les personnes qui ont du mal à tenir leurs engagements ont généralement la valeur "liberté" comme valeur principale. Cela ne t’empêche pas d'avoir envie de liberté si tu es honnête et respectueux et inversement, évidemment ! Sauf que cela génère parfois des conflits intérieurs sacrément costauds. Leur résultat révèle la hiérarchie de tes valeurs à un instant T. Comprendre ce qui se joue peut te permettre de résoudre cette sensation de tiraillement intérieur, de mieux de connaitre et d'assumer tes choix pleinement. J'explique : heureusement que tu peux tout à fait concilier liberté et respect de l'autre, si tu es honnête avec lui et avec toi même. Donc, ça demande de ne s'engager que quand c'est vraiment ok pour toi : pas pour faire plaisir par exemple, ou pas parce que c'est ce que tu penses qu'on attend de toi. Et aussi d’arrêter de se trouver des excuses bidon, de regarder les vraies raisons qui motivent un revirement dans ton engagement si cela se produit et de savoir te le dire et peut-être de le dire à la personne concernée. Ca demande aussi d'assumer toutes les conséquences inhérentes à cette posture vraie y compris sur les relations que tu entretiens avec les gens.

J'ai mis du temps à écrire cet article, bien plus que d'habitude ! Je savais que cette notion était puissante, je le sentais et en écrivant, je n'ai pas cessé de côtoyer cette densité qui en émane. Et toi ? Tu ressens ça aussi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.